2016

Plan B (les échapatoires)

Les  toiles de Plan B peuvent être lues comme le récit de mon départ de la Tunisie et de ma réimplantation à Montréal : un ami proche pris en photo chez lui et grâce à qui j’ai pu partir ;  un passant de l’avenue Bourguiba, où je passais beaucoup de temps ; la photographie trouvée dans la presse locale des vendeurs de fleurs de la même avenue, où j’ai acheté un bouquet le jour de mes fiançailles ; une rose du jardin de ma mère ; mes deux neveux en vacances ; le portrait du premier ministre de la culture post-révolution ; le premier achat vestimentaire de mon épouse à Montréal ; mon nouveau quartier, etc.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s