Texte

Démarche artistique :

Pour espérer se faire comprendre, il faut commencer par patauger dans la même assiette culturelle que tout le monde. Alors peut-être que je ne fais partie, culturellement parlant, de l’assiette de personne, ou peut-être que je partage des bouts des cultures avec trop de personnes différentes. C’est une des difficultés de l’immigration, problème que j’aborde dans ma peinture de plus en plus : l’acclimatation forcée, un processus de « climatisation ».

Je travaille à partir de questions jamais loin d’une douleur animale, frontale et bête. Je me sens souvent englué dans le quotidien duquel rien ne me permet de m’extraire… Je ne vais jamais plus loin que les affaires courantes, je me sers de mes amis, de ma famille, de quelques expériences, de choses lues, de discussions, bref, comme tout le monde. Et ceci donne lieu à des série de peintures différentes interrogeant toutes à leur manière le monde concret dans lequel je vis, lui donnant une puissance fictive, une épaisseur littéraire.

Quel que soit le sujet, il faut que ça devienne de la peinture, c’est-à-dire une question de forme et de texture. Et je peins de plus en plus en favorisant l’accident de peinture à partir de préalables constructions sur  l’ordinateur, elles aussi autour de l’accident : avec des décalages, des paradoxes de perspective, de jeux abstrait/figuratif, de frontalité/profondeur, ce genre de choses. C’est une écriture qui évolue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s