2009

Famille

 

On peut considérer la famille comme une entrave, que l’identité ne se conquière que par un processus de désaffiliations, de séparation et de désaveux. Ce n’est pas cette limite que j’ai voulu mettre en scène. Je cherche le lieu d’une lutte fondatrice, de l’effort volontaire qui produit de l’auto-libération, vis-à-vis d’un arrière-plan, parfois protecteur, parfois menaçant.

On ne peut y vivre sans être observé et observer soi-même. C’est le lieu des apparences et souvent des évidences. Ainsi, même si chacun des protagonistes regarde dans une direction, comme on peut le voir dans les tableaux, nous savons qu’il y a en fait qu’un seul faisceau de regard, commun entre eux, qui circule de l’un à l’autre, qui ne cesse pourtant de s’enrichir. Et ce lien mystérieux, toujours en mouvement, de passage, m’intrique. C’est lui qui est dépeint, tout autant que les individus qui en sont le vecteur. Une famille ne cesse de se transformer, tout le monde y grandit et y vieillit, elle est en constante évolution, nos corps s’y transforment, nos identités et nos mentalités, nos centres d’intérêts comme nos aliénations. Chacun des membres est un conducteur, un messager, un moteur.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s