2008

Les secrets

C’est parce que nous nous trouvons continuellement dans des situations où nous sommes inadaptés que nous sommes contraints de ne plus voir que de l’obscurité : lorsque j’éprouve la volonté de connaître, je vois clairement les ténèbres. C’est en faisant le constat que le non-savoir, que le noir, est constant que nous admettrons sa présence absolue. Comme si l’extravagance de notre volonté ne cessait de nous trainer ailleurs, dans l’errance pure, dans un rapport d’inadéquation au monde.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s